Hardwicke Circus

PRESENTATION

Hardwicke Circus est en train de se forger une réputation comme l’un des groupes de rock les plus dynamiques à émerger du Royaume-Uni ces dernières années.


Leur son blues-rock souffre la comparaisons avec le brio du E Street Band ou de Southside Johnny et la passion sombre des Doors, mais avec beaucoup d'authenticité britannique et peut-être même un soupçon de Dexy dans leur attaque chargée de cuivres.
Chaque nouveau concert apporte son lot de nouveaux fans, car il s'agit d'un groupe où il y a autant à regarder qu'à écouter. Le chanteur principal et compositeur en chef Jonny Foster est au centre de toutes ces attentions. Il attire tous les regards à cause d'une étrange ressemblance avec Jagger de l'époque Swingin London. Mais sur scène et en studio, résonne aussi un écho de l'énergie et des sons d’aujourd'hui comme ceux Arcade Fire et autre Archive!


Ce n'est pas seulement leur armée de fans en expansion constante qui vote avec ses pieds. Le groupe bénéficie du soutien enthousiaste d’un triumvirat remarquable de gourous de la production rock et pop.


Au printemps 2017, le groupe passe à la vitesse supérieure avec leur EP «Social Music», et ce n'était qu'un avant-goût. viennent ensuite quatre autres titres réalisés par Peter Collins, le producteur très expérimenté d'innombrables nom tel que Bon-Jovi, Alice Cooper en passant par Rush; Stephen Lipson, respecté de la même manière pour son travail avec Annie Lennox, Grace Jones et Frankie Goes To Hollywood; et Chris Tsangarides, dont le CV s'étend de Thin Lizzy à Depeche Mode se sont également joint au projet..


La chanson phare du nouvel EP «Please Don't Try This At Home» a été produite par Peter Collins basé à Nashville avec le groupe via Skype. «Nous lui avons envoyé un stream en direct, et il était sur l'iPad», explique Foster. «Il y a eu un délai de sept secondes, mais ça a fait du bon travail! Ensuite, nous avons fait "Nobody Loves You" avec Stephen et les deux autres morceaux avec Chris. Ils étaient tous très heureux de participer à ce projet. "
De retour chez eux à Carlisle, ils se sont installé dans le fameux centre artistique The Source Collective. «où se retrouvent des groupes de rock, des poètes, des productions théâtrales, et c’est là que nous aimons créer, travailler, composer», explique Foster. « avant d'aller proposer nos nouveaux titres à travers le pays, partout où l'on veut bien de nous. " Hardwicke Circus a tout le carburant dont ils ont besoin et ils sont en route. «J'ai toujours eu cette ambition débridée d'écrire et de jouer de la musique à grande échelle, de ne rien faire à moitié», explique Jonny. «Il y a quelque chose à dire sur un groupe de copains, sept dans notre cas, avec cette vision que, grâce à notre musique, nous pouvons faire quelque chose de spécial et que les gens peuvent comprendre cela.»

Il est temps maintenant pour HARDWICKE CIRCUS de traverser la Manche et de venir se frotter aux publics du continent, à commencer par la France!


Vidéos